CHIANG MAI

Coucou les filles ! J’espère que vous allez bien ? On se retrouve aujourd’hui avec la deuxième étape de mon séjour en Thaïlande : Chiang Mai. Après avoir passé deux jours à Bangkok que je vous raconte dans cet article, on a posé nos valises pour 5 jours à Chiang Mai. On avait très envie de faire un trek en forêt et de voir des éléphants pendant notre voyage, alors après avoir fait plusieurs recherches, les meilleurs endroits pour le faire étaient apparemment autour de Chiang Mai ou Chiang Rai. Voilà pourquoi nous avons décidé de monter dans le nord de la Thaïlande. On y a passé 5 jours, je pense que c’est l’idéal pour tout voir et profiter d’un trek complet.

Pour y aller, nous avons pris un vol interne de Bangkok à Chiang Mai, et c’était une vraie galère. On a failli louper l’avion. L’organisation des vols des compagnies internes franchement, un enfer !

Etant donné que c’était la période du nouvel an, on s’y est pris à l’avance pour réserver les billets, et heureusement puisqu’il n’y en avait presque plus. Nous avons réservé via la Thai Lion qui opère des vols réguliers pour Chiang Mai.

On est arrivé 3h à l’avance à l’aéroport de Bangkok, donc on était large, enfin c’est ce qu’on pensait ! Déjà l’affichage du hall pour les déposes bagages à pris un temps fou, et quand nous sommes arrivés, il y avait plus d’une heure d’attente juste pour enregistrer les valises. Bah oui, lors de la réservation en ligne, ils n’indiquent pas (enfin nous ce n’était pas indiqué) que les bagages en soute ne doivent pas peser plus de 10 kg. Evidemment les gens se retrouvent donc à devoir tout sortir et ça augmente considérablement le temps d’attente. Pareil pour nous, on doit sortir une partie de nos affaires ou aller payer pour chaque kilo supplémentaire. Autant vous dire que ça nous a couté une blinde… Vérifiez bien auprès de la compagnie avant votre réservation du coup. Bref tout ça mis bout à bout, on a du courir comme des fous pour ne pas louper l’avion. J’avais entendu que les vols internes c’était un sketch, ahhhh bah en effet pas déçue !!!

Bref, une fois arrivé à Chiang Mai, c’était oublié (ou presque !). C’est donc parti pour 5 jours à la découverte de la ville et du Nord de la Thaïlande. Je vais d’abord vous parler des hôtels où on a dormi et ensuite tout ce qu’on a vu et fait pendant ce séjour dans le nord.

OÙ DORMIR ?


Je me suis donc occupée de trouver notre premier hôtel avant de partir en voyage. Comme je vous disais dans mon précédent article sur Bangkok, étant donné que nous étions 10, impossible de faire ça en arrivant sur place, il nous fallait quand même un minimum d’organisation.

J’avais vu que la région de Chiang Mai était très « jungle », de la verdure de partout, beaucoup de forêts, donc j’ai voulu motiver tout le monde à trouver un logement atypique. Au départ, j’avais trouvé des cabanes vraiment chouettes perchées dans les arbres mais c’était trop excentré de la ville. C’est donc finalement au Monfaï Culture House que nous avons réservé nos deux premières nuits.

J’ai trouvé cet hôtel sur Booking, comme la plupart des hôtels pendant ce séjour. C’était pas très cher du tout et il était bien noté.

D’ailleurs BIG BON PLAN si ça vous intéresse, vous avez -25 euros sur votre réservation Booking avec ce lien : https://www.booking.com/s/linsta42.Plutôt cool si vous avez prévu de partir bientôt. Pour info, les 25 euros vous seront recrédités sur votre carte de crédit à la fin de votre séjour. Aussi, l’offre de parrainage est valable pour toute réservation de plus de 50 euros, sous réserve que vous n’ayez pas déjà utilisé le code de parrainage de quelqu’un d’autre.

Donc, revenons à nos moutons, l’hôtel était franchement très bien ! Moi j’ai aimé les chambres perchées au milieu des arbres où tous les matins vous vous réveillez avec le bruit des oiseaux et de la fontaine de la piscine. Après bon, c’était pas la literie et la salle de bain de l’année mais on était dans des cabanes donc forcément le confort est un peu moindre. Mais c’était une chouette expérience ! Le petit déjeuner était parfait et très frais, on s’est régalé chaque matin. L’hôte était toujours très gentil et de bon conseil pour nous réserver des scooters ou nous guider sur les environs. Je vous recommande grandement cet hôtel si vous passez par Chiang Mai, et je vous laisse le découvrir en photos.

Pour la troisième et cinquième nuit, nous avons réservé un autre hôtel sur Booking : Hyde Park Résidence. Complètement différent du premier, on a choisi un hôtel avec un peu plus de confort que le premier, mais forcément plus cher, et on a bien kiffé ! C’est un hôtel tout récent situé à environ 5-10 min du centre ville en scooter donc c’était parfait. On a aimé la piscine après nos longues journées et le petit dej délicieux ! Bon tout n’était pas parfait, on sentait que les équipes étaient récentes et il y a eu quelques trucs un peu chiants, mais bon en global c’était cool ! Et le point positif c’est qu’entre la première nuit qu’on a passé là-bas et la dernière, nous avions le trek en pleine nature, et ils nous on gardé nos valises entre les deux donc top !

Niveau logements, vous savez tout ! Maintenant je vais vous montrer ce que l’on a fait et aimé à Chiang Mai et quelques tips pour passer un bon séjour. C’est parti !

LOUER DES SCOOTERS


Pour explorer Chiang Mai et ses environs, louez un scooter ! C’est vraiment l’idéal selon moi, la circulation n’est pas dense du tout, vous vous arrêtez ou vous voulez. Si vous le faites à pieds (encore faut-il que vous soyez dans le centre centre), ça va être compliqué puisque la ville est quand même assez étendue et vous louperez pas mal de choses.

Nous avons loué les scooters dans le centre le jour même (vous trouverez des agences de location un peu partout), il en restait que très peu car nous étions à Chiang Mai pendant la période du nouvel an, période très prisée.

Nous avons payé 20 euros pour un scooter pour deux personnes pour trois jours, mais à mon avis vous pourrez en trouver moins cher. Enfin dans tous les cas, c’est vraiment un très bon plan et je vous conseille d’opter sans aucun doute pour le scooter.

TESTER DES BONNES ADRESSES


Et bien voilà ! Avec votre scoot, vous pourrez allez dénicher toutes les bonnes adresses de la ville comme celle-ci : Le Woo Café que j’avais repéré sur Pinterest. Je vous l’ai déjà dit, mais avant chaque voyage, je cherche les bonnes adresses food ou boutiques sympas sur Pinterest, et j’y déniche toujours des pépites.

En revanche, on s’est clairement laissé vivre pendant ces vacances parce que en Thaïlande, il n’y a rien de mieux que de trouver des petites adresses au hasard d’une rue, des endroits qui ne payent pas de mine, mais dans lesquels on y mange très très bien et pour pas cher.

Il y a finalement juste cette adresse qu’on a eu envie de tester à Chiang Mai et on a pas été déçus. Ce sont les prix européens par contre, ne vous attendez pas à des prix locaux, c’est pareil qu’ici. La déco est magnifique, et on s’est régalé vraiment ! Comme dans pas mal d’adresses un peu sympas et « instagramables », il y a toujours de l’attente mais ça a été, environ 30 minutes avant d’avoir une table. Ça valait le coup d’attendre parce que les smoothies étaient délicieux et nos clubs sandwichs aussi.

J’avais noté d’autres adresses sur Chiang Mai, ville qui regorge de bonnes adresses food d’après ce que j’avais lu, si ça peut vous intéresser, les voici :

  • SS1254372 Café
  • Samanmitr
  • The Barn : Earery & Design
  • Rustic & Blue
  • Fresh and Wraps

DÉCOUVRIR LES TEMPLES


Après avoir bien mangé, remontez sur votre scooter pour explorer la ville ! Et forcément, vous ne pouvez pas passer à côté des nombreux temples présents dans le centre ville. On en a fait un ou deux, c’est sympa à voir mais bon après c’était pas notre passion non plus d’en faire tous les 10m ! Si je ne me trompe pas, on a découvert le Wat Lok Molee qui était super joli.

SE BALADER AU NIGHT MARKET & AU KALARE BAZAAR


Il existe beaucoup de marchés dans la ville. Nous sommes tombés par hasard sur les plus connus d’entres eux : Le Night Market (ouvert qu’à partir de 18h) et le Kalare Night Bazaar. Le Night Market c’est pleins de stands de vêtements, des bibelots en tout genre, de bijoux, que vous trouverez sur au moins 1km ! C’est très touristique évidemment, donc les prix sont un peu plus élevés que dans les autres marchés. N’hésitez pas à négocier, on le faisait à chaque fois et vous pouvez clairement baisser les prix, et puis c’est marrant de négocier avec eux ! Promenez-vous aussi dans les rues un peu plus loin, vous trouverez des produits plus artisanaux.

A côté, il y a le Kalare Night Bazaar que j’ai trop aimé !!! Vous y trouverez de quoi manger, faire votre manucure (que je ne vous conseille pas forcément, ma manucure des pieds a été un carnage haha), vous faire manger les pieds par les poissons en buvant une bière, bref vous pouvez y passer 1h ou 2 sans vous ennuyer ! J’ai adoré l’ambiance, vraiment chouette, avec de la musique, des food trucks etc…

Pendant notre séjour à Chiang Mai, on a découvert un soir un festival éphémère gratuit et accessible à tous (qui durait 7 jours) vraiment chouette : le Fin Market. Sur un terrain vague dans le centre, il y avait des food trucks de toutes les cuisines du monde, un groupe de musique, des lanternes, des bottes de foin pour s’assoir, et même un feu de camp pour faire griller des guimauves. C’était très hippie, j’ai tellement adoré que j’en ai oublié de vous en faire des photos.

Si vous allez à Chiang Mai, je vous conseille donc de regarder s’il y a des festivals de prévu, parce que s’ils sont aussi bien que celui-ci, foncez !

VISITER LE TEMPLE WAT PHRATHAT DOI SUTHEP


Le deuxième jour, on enfourche nos scooters pour découvrir le Wat Phrathat Doi Suthep, un temple perché sur la montagne Suthep à environ 10 km de Chiang Mai. On y découvre déjà beaucoup de monde, c’est un endroit très prisé par les touristes et par les locaux puisque c’est un site sacré pour les bouddhistes thaïlandais.

Depuis le temple, il y a une vue magnifique sur toute la ville de Chiang Mai. J’ai bien aimé mais sans plus non plus, j’aime pas quand y’a trop de monde je trouve que ça dénature un peu la chose. On est reste déjeuner, on a trouvé un petit truc sympa en bas du temple, c’était bon et pas cher 🙂 L’idée d’aller jusqu’à là-bas était de toute façon rejoindre les cascades environnantes pour l’après-midi.

DÉCOUVRIR LES CASCADES


Ahhhh les cascades ! Quelle galère pour les trouver ! On a essayé de les repérer sur la route du Wat Phrathat Doi Suthep, puisque nous avions vu qu’elles étaient en bas de la longue longue montée qui mène au temple et finalement rien. C’est donc sur la route du retour que nous sommes tombés sur le panneau du National Park et ses fameuses cascades. L’entrée est payante, comptez 10 euros pour deux personnes avec un scooter. Vous avez accès avec ça à l’ensemble du Park National et environ 10 cascades différentes. Attention par contre, plus de la moitié d’entres elles sont situées à plus de 10 km de là. Ce qui vous éloigne encore beaucoup de la ville.

L’entrée est assez chère comparé à tout le reste et surtout pour le temps que nous y avons passé. Quand vous restez l’après-midi entière et que vous en faites plusieurs c’est cool, c’est rentable mais nous, nous sommes arrivés à 14h et le Park National fermait à 16h. On a eu le temps de découvrir quand même deux cascades et d’y faire un petit plouf !

FAIRE UN TREK AVEC DES LOCAUX


La raison première qui nous a amené à Chiang Mai : la volonté de faire un trek en pleine nature avec des locaux et voir des éléphants. J’ai longtemps cherché et demandé des avis sur les treks en Thaïlande. Des centaines de treks sont proposés par des agences ou même à l’aéroport, il y en a des tonnes ! Dur dur de démêler les bons treks des mauvais. La plupart d’entres eux sont très touristiques, et les dérives sont fréquentes notamment sur l’exploitation des éléphants. Pour moi, il n’était pas concevable de choisir un trek qui proposait de monter sur les éléphants, de se balader sur leur dos. Je pense que ce n’est pas naturel de monter sur un animal comme l’éléphant qui est un animal sauvage et de l’utiliser comme attrape touristes. Chacun son avis là-dessus mais je souhaitais voir des éléphants dans un élément semi naturel si je puis-je dire et surtout bien traités ! Puisque bien sur les voir en liberté, c’est juste impossible.

J’avais repéré l’Elephant Nature Park à Chiang Mai qui recueille les éléphants maltraités pour leur offrir une seconde vie. Vous pouvez les approcher, vous balader avec eux, les laver, mais bien sur vous ne les montez pas. Un beau projet qui malheureusement attire beaucoup de monde, il fallait donc réserver pas mal de temps à l’avance, ce que nous avions pas fait assez tôt. 1 mois à l’avance, c’était déjà complet !

J’avais lu sur internet 2-3 avis sur une française vivant à Chiang Mai et tenant une maison d’hôtes qui travaillait avec un local qui proposait un trek qui semblait correspondre à ce que nous recherchions : le Loolu Jungle Trek d’une nuit et 2 jours. J’ai donc contacté Nam qui tient l’hôtel pour réserver directement via son biais, c’est elle qui a tout géré avec le guide.

Les treks ont lieu en petits groupes et c’est ce qui m’a conforté dans mon choix. Comme nous étions 10, nous avons donc fait ce trek entre nous. Pour 10, nous avons payé 100 euros par personne. C’est un peu plus cher que ce que nous avions vu un peu partout, mais je préfère mettre le prix et faire un trek eco responsable qui colle à mes principes.

Au programme donc un trek accompagné d’un jeune Karen (une minorité ethnique de Thaïlande) : bamboo rafting, découverte d’un village local, rencontre avec les éléphants, visite d’une grotte de chauves-souris et marche dans la forêt.

DAY 1

On démarre ce trek vers 9h du matin en s’arrêtant faire le plein de fruits et légumes pour le soir. On prend un petit smoothie délicieux en bord de route, et on s’achète un poulet cuit à la broche (ou le meilleur poulet jamais mangé, en Thaïlande et ailleurs) ! Après près d’une heure de route pour s’éloigner de la ville de Chiang Mai, on arrive à l’endroit où on va faire du rafting sur des bambous pour démarrer la journée ! Pas de photos forcément on était tout mouillé, mais on a bien rigolé, j’ai même « conduit » le radeau héhé !!! Ça a duré une petite heure, on a vu des éléphants se baigner avec un groupe, c’était top !

On reprend la route pour rejoindre une cascade naturelle et y pique-niquer. J’ai adoré ce moment, on s’est baigné, il n’y avait quasiment personne et on a super bien mangé : du riz thaï et des fruits, c’était simple mais génial. Le guide nous montrait et nous expliquait souvent la faune et la flore qui nous entourait, c’était vraiment sympa. En parlant de faune locale, vous allez voir un joli phénomène juste en dessous sur le visage de l’un d’entre nous pas farouche du tout. Je vous rassure elle n’était pas dangereuse mais elle faisait bien peur ! Celles qui me suivent en story instagram se souviennent de ma tête quand il me la mise sur le bras, un sacré moment !!! Allez je vous laisse découvrir ça en photos.

On continue cette journée parfaite avec presque deux heures de route pour rejoindre le camp d’éléphant. J’étais tellement impatiente de les rencontrer !!! Et en arrivant : WAAAAAAA genre ils sont tellement impressionnants. Ce qui m’a le plus marqué c’est qu’il y a presque plus de personnes que d’éléphants. On a appris par la suite que les éléphants qui vivent dans ce camp, ont une personne de référence. De leur naissance ou à partir du moment où ils arrivent ici, il y a une seule et unique personne qui s’occupe d’eux, et on a bien vu que chacun avait un lien particulier avec son éléphant, c’était vraiment chouette à voir.

On a commencé par leur donner à manger. Armés de nos sacs remplis de fruits, on est allé à leur rencontre et finalement j’étais pas hyper sereine d’être si près d’eux quand même. Surtout qu’ils venaient piquer dans nos sacs les petits malins !

Une fois qu’ils avaient bien mangé, ils sont retournés faire leur petite vie, et nous sommes restés là à les regarder pendant près d’une heure. Et j’avoue les prendre en photos sous tous les angles parce que c’était fou.

C’était un beau moment que je ne suis pas prête d’oublier.

Pour finir cette longue journée riche en émotions et en découvertes, on se rend dans un village Karen pour rencontrer une famille locale. On a eu la chance de cuisiner avec la grand-mère de Loolu pour le repas du soir. Comme c’était le 31 décembre, (atypique hein comme soirée pour fêter la nouvelle année !), nous avons fini par un lancé de lanternes au milieu de nul part. Bon par contre je ne me demande pas où est partie ma lanterne puisqu’elle a fini brulée dans un arbre à 2 mètres de moi hahaha !

On a dormi dans des cabanes, oulaaaaa mais attention pas les cabanes comme l’hôtel de Chiang Mai qu’on se le dise ! Un peu plus loin que la maison des Karen, sans lumière et sans électricité, et sans matelas d’ailleurs MDR, on a dormi sur une paillasse avec une moustiquaire au dessus de nos têtes, c’était ma foi très original. J’ai fais une fois mais je ne ferais pas deux j’avoue ! En même temps on a vécu le truc à fond, c’était à faire 🙂

DAY 2 

Après une petite nuit à la rude, réveil à l’aube pour une bonne marche dans la forêt pour admirer de jolis paysages, et découvrir la flore, toujours bien expliqué par notre guide. Deux heures de marche pour arriver à un camp de fortune pour déjeuner ! Enfin je dirais plutôt un camp de récréation puisqu’il y avait tout pour s’amuser le temps que les guides préparent le repas : des échasses en bois, une balançoire, des lances pierres, on a bien rigolé, et c’est là qu’on se rend compte que finalement, on peut s’amuser avec rien et que chez nous, on est vraiment pourri gâtés. Ça fait du bien de revenir aux choses simples. Comme ce repas partagé tous ensemble.

On termine ce trek de deux jours par la visite d’une grotte de chauves-souris. Bon là par contre, c’était l’enfer pour moi, j’y ai fais un aller retour ! Je ne suis pas claustrophobe, mais faut pas me mettre dans une petite boite ou s’assoir sur moi quand je suis dans un sac de couchage (oui je sais c’est bizarre mais ça m’angoisse ça) ! Je n’aime pas quand c’est confiné on va dire et encore moins dans le noir. Ça m’a fait peur toutes ces chauves-souris, au départ ça allait mais plus on avançait plus c’était étroit donc j’ai passé mon tour ! Mais si vous n’avez pas peur, c’est plutôt cool, bien que pas essentiel pour finir le trek.

Il faut dire que le deuxième jour, après cette nuit courte on était très fatigué et on avait hâte de retrouver un minimum de confort. Mais vraiment c’est une expérience de OUF que je vous conseille de faire au moins une fois, on en a tellement appris et tellement découvert, on a tous ADORÉ !!!!

Je pense vous avoir tout dit sur ces 5 jours à Chiang Mai ! On se donne rendez-vous très vite pour la suite et fin de nos aventures dans le Sud de la Thaïlande : Koh Chang et Koh Kood.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires.

 

signature linstantflo

 

 

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    Simon.ette
    7 mars 2018 at 22 h 46 min

    Encore un très bel article.. ça donne envie ♡. Je prends toujours autant de plaisir à te lire !

  • Reply
    Clotilde
    7 mars 2018 at 23 h 27 min

    Ton article et tes photos… waouuu ça donne tellement envie d’y aller ! Merci beaucoup de tout détailler, c’est un article très complet, j’adore 🙂

  • Reply
    Maud
    8 mars 2018 at 10 h 26 min

    Les images sont magnifiques, ça donne tellement envie. Merci pour le programme détaillé
    Par contre, ça doit être un énorme budget, mais ça en vaux la peine.

  • Reply
    Morgane
    8 mars 2018 at 13 h 40 min

    Wahouu les photos de folie! je suis en admiration devant celles avec les éléphants !! Mon rêve!
    On pense aller en Thailande en Décembre, rien de sûr, mais tes articles m’aideront beaucoup si cela se concrétise et j’opterais pour ce treck c’est sur!
    Merci encore pour tes articles Floriane <3

  • Reply
    Laura
    9 mars 2018 at 12 h 28 min

    Toujours autant de plaisir à te lire, ici ou sur ton compte instagram. Très bel article (qui valait le coup d’attendre lol) et très belles photos ! Bisous de marseille Floriane

  • Reply
    BANASIAK
    9 mars 2018 at 14 h 38 min

    Super article et effectivement les photos sont sublimes !! (merci pour le fou rire en me remémorant ta story ) notre voyage Thaïlande/ Cambodge est prévu en janvier 2019 ( autant dire dans une éternitééééé — tellement hâte) et tu m’as donné plein d’ idées ..vivement le prochain sur le sud du pays !!

  • Reply
    Lilouuuu
    10 mars 2018 at 13 h 03 min

    Super sympa cet article, ça me donne de plus en plus envie de visite la Thaïlande, voir des éléphant doit être une expérience incroyable, j’aimerai beaucoup en voir ( en dehors des zoo ! ) Les photos sont très sympa mais mon dieu l’araignée, t’a été super courageuse de la porter sur ton bras moi j’aurais même pas réussi à l’approcher ahah !
    Gros bisous
    http://lilouuuu.com

  • Reply
    Célia
    13 mars 2018 at 14 h 50 min

    Super chouette article! J’adore! Les photos sont superbes.
    J’ai déjà fait la Thaïlande mais pas du tout ce coin la! Tu me donnes trop envie d’y retourner! 🙂
    Hâte de lire sur la suite de ton voyage! 😀
    Bisouuuus

  • Reply
    Charlotte initialsCB
    27 mars 2018 at 11 h 53 min

    C’est fou comme les expériences peuvent être différentes ^^. J’étais à Chiang Maï il y a deux semaines et nous n’avons pas loué de scooter, on nous l’avait déconseillé car la circulation est très dense (contrairement aux îles).
    Nous n’avons pas eu de problèmes sur les vols internes. Nous avions réservé deux semaines à l’avance sur AIR ASIA où les kilos de bagages étaient bien notés. On est arrivé 2h à l’avance et nous n’avons vraiment pas attendu. Aucun soucis, je pense que cela dépend des compagnies.
    Chouette de lire ton article et de me replonger dans ces beaux paysages !

    des bises

  • Laisser un commentaire

    For spam filtering purposes, please copy the number 7414 to the field below: